Catégorie : Le mot du Père Curé

Le mot du Père Curé

Abba

Et  Dieu  inventa  les  vacances
cate
Dans notre réflexion sur le premier thème du synode, nous avions découvert comment Dieu parfait son œuvre, …en se reposant le septième jour (Gn 2, 2-3) ! Honorer le repos dominical est donc un impératif pour nous qui sommes créés « à son image et à sa ressemblance » (Gn 1,26). Lorsqu’on en a la possibilité, il est bon de prendre également un petit « supplément » de repos durant le temps dit « de vacances ». Pour nous chrétiens, ce temps devrait être comme un dimanche prolongé, et devrait donc avoir la même finalité : passer du « faire » (transformation de la matière) à l’« agir » (domaine relationnel), c’est-à-dire : arrêter l’activité productrice, pour approfondir notre relation à Dieu et raffermir les liens familiaux et fraternels. Sans oublier de prendre le temps de contempler la création, d’admirer sa beauté, de nous émerveiller devant la présence et la grandeur du Créateur ; de nous élever jusqu’à Lui dans un élan d’action de grâce et de louange spontanées. Soyons aussi des pèlerins de culture et de foi : sachons redécouvrir nos racines chrétiennes dans notre admirable patrimoine religieux.

Lire la suite

Le Mot du Père Curé

Abba

En ce beau mois du Sacré Cœur, nous abordons le premier thème de notre Synode :
                                            REDÉCOUVRIR LE SENS DU DIMANCHE
Pour lancer notre réflexion, je vous propose (au choix) deux temps de rencontre pour approfondir le thème : « Le sens du dimanche ».
Vous pouvez choisir celui qui vous convient le mieux en fonction du jour ou de l’horaire :
–    Soit le mercredi 8 juin à 14h30 à Saint Joseph de Mont-Rouge
–    Soit le mercredi 15 juin à 18h30 à Saint Joseph de Mont-Rouge

Lire la suite

Le Mot du Père Curé

Abba

Le lundi 4 avril de cette Année Jubilaire de la Miséricorde, notre communauté paroissiale passait la Porte Sainte de l’Abbatiale de Saint-Guilhem-du-désert. Ce jour de l’Annonciation avait également été retenu pour présenter et lancer notre Synode paroissial. Voici en quelques lignes ce projet, que nous confions à la Vierge Marie, Mère de l’Église.
Thème général :
Comment allons-nous faire vivre nos assemblées chrétiennes locales
dans le contexte de regroupements paroissiaux de plus en plus étendus
en tenant compte du nombre restreint de prêtres  ? Lire la suite

Le mot du Père Curé

Abba

Tout le mois de mars est sous le signe de la montée vers Pâques. La mort-résurrection de Notre-Seigneur est l’événement central de l’année liturgique et de notre vie chrétienne. Bien sûr nous participons déjà au mystère pascal : comme l’affirme Saint Paul, « dans le baptême, vous avez été mis au tombeau avec lui et vous êtes ressuscités avec lui par la foi en la force de Dieu qui l’a ressuscité d’entre les morts » (Col 2,12). Mais en raison de la faiblesse de notre nature, il nous faut annuellement retourner aux Sources Vives du salut pour y puiser la Miséricorde qui nous sauve. C’est pourquoi l’Église a gardé parmi ses préceptes « la confession annuelle ». Lire la suite

Le Mot du Père Curé

Abba

Le début du carême sera marqué cette année par un évènement majeur : l’entrée en catéchuménat de trois jeunes mères de familles : Caroline, Émeline et Marianne. Elles cheminent déjà depuis plusieurs mois en pré-catéchuménat et font le pas maintenant de déclarer « publiquement » leur intention de demander le baptême. Comme c’était le cas dans les premières communautés chrétiennes, nous allons vivre avec elles le parcours qui les conduira à recevoir le sacrement de l’initiation à la vie dans l’Esprit, au cours de la veillée de Pâques 2017. Lire la suite

Le mot du Père Curé

Abba

A toutes et à tous,
mes meilleurs vœux pour l’année qui s’ouvre devant nous !
Que vais-je vous souhaiter de la part du Seigneur ? Le bonheur bien sûr, mais…le bonheur selon l’Évangile, c’est-à-dire dans la logique des Béatitudes ! C’est pourquoi je demande à Dieu de nous accorder un cœur de pauvre, qui soit capable de s’émerveiller et de rendre grâce pour les choses simples de la vie ; un cœur doux et humble, qui soit capable de compatir à la souffrance de nos frères, de s’engager généreusement à leur service ; un cœur miséricordieux qui n’entretienne aucune rancune mais trouve sa joie à pardonner ; un cœur assez pur pour discerner le visage du Christ sur celui de nos amis et de ceux qui ne nous aiment pas ; un cœur pacifié et pacifiant, qui « ne poursuit ni grands desseins, ni merveilles qui le dépassent, mais qui se tient tout près de Dieu comme un enfant, comme un petit enfant contre sa mère » (Ps 130). Lire la suite

Lettre pastorale Janv.

anmisericordeTrès chers amis,

Voilà quatre mois déjà que j’assume la charge curiale des deux paroisses que notre Archevêque m’a confiées : Saint Martin de la Coquillade et ND des Lumières. La tâche est immense, vous me l’avez dit et répété ; mais cette situation reflète hélas la situation de l’Église en pays d’Hérault. N’oublions pas que d’après les statistiques, nous sommes parmi les régions les plus déchristianisées de France et un des diocèses où la pénurie de prêtres se fait le plus ressentir. En 1950 le département de l’Hérault comptait (environ) 500.000 habitants et 400 prêtres ; aujourd’hui, le nombre d’habitants a doublé et nous n’avons plus que 135 prêtres, dont la majorité a dépassé les 75 ans. Si Mgr Carré m’a demandé d’assurer également la charge de ND des Lumières, c’est tout simplement parce qu’il n’a pas de prêtre à y envoyer. Lire la suite

Le mot du Père Curé

PJM2

Le samedi 11 avril, devant la Porte Sainte de la basilique Saint-Pierre, le Pape François présentait la Bulle d’indiction du Jubilé extraordinaire de la Miséricorde, « Misericordiae vultus », qui commence par ces mots : « Jésus-Christ est le visage de la miséricorde du Père ».

Le Saint Père y annonçait que le 8 décembre, il ouvrirait solennellement la Porte Sainte de la Basilique Saint-Pierre de Rome, et proclamerait le début d’une Année Sainte de la Miséricorde, qualifiée « d’extraordinaire », car elle se situe entre les Années Jubilaires « ordinaires » qui sont célébrées tous les 25 ans.

Lire la suite

Le mot du Père Curé

Abba

Chers frères et sœurs,

L’automne s’installe. « Les feuilles des arbres prennent de riches teintes d’or, de pourpre et de violet ; les forêts exhalent une odeur enivrante ; et les feuilles qui commencent à joncher les sentiers, invitent à contempler, avec plus d’attention et de recueillement, ces splendeurs qui vont s’effacer. Alors tous les sentiments prennent une teinte de douce mélancolie, l’amour s’empare du cœur avec une puissance jusque-là inconnue » (Alphonse Karr).

Après la gloire de l’été, la nature se recueille, et spontanément, nous sommes portés à en faire autant. Se recueillir, c’est aussi se souvenir ; assumer notre histoire ; la nôtre et celle de ceux qui nous ont précédés, mais sans lesquels nous ne serions pas ce que nous sommes. C’est probablement la raison pour laquelle l’Église nous invite au cours du mois de novembre, à raviver la mémoire de nos défunts.

Lire la suite

Le mot du Père Curé

Abba

Chers frères et sœurs,

Vous avez tous entendu le vibrant appel du Saint-Père invitant toutes les paroisses et communautés religieuses à ouvrir leurs portes et à accueillir des familles de migrants. L’assemblée des Évêques de France a fait écho à cet appel et nous encourage à nous mobiliser généreusement.
Après avoir consulté l’Équipe d’Animation Pastorale, et avec l’accord de Mgr Azéma, nous envisageons donc d’ouvrir nos portes – entendez : les portes de certains de nos presbytères – pour accueillir ces frères et sœurs qui ont fui leur terre d’origine.

Lire la suite