titre_malades

« L’un de vous est malade ? Qu’il appelle les Anciens en fonction dans l’Église : ils prieront sur lui après lui avoir fait une onction d’huile au nom du Seigneur. Cette prière inspirée par la foi sauvera le malade : le Seigneur le relèvera et, s’il a commis des péchés, il recevra le pardon » (Jc 5, 14-15).

L’onction des malades n’est pas seulement le sacrement des mourants.
Le moment opportun de le recevoir est :
– dès qu’une maladie grave se déclare ;
– en préparation d’une intervention chirurgicale importante ;
– ou encore lorsque la vieillesse provoque un affaiblissement généralisé de la personne.

« La grâce première de ce sacrement est une grâce de réconfort, de paix et de courage pour vaincre les difficultés propres à l’état de maladie grave ou à la fragilité de la vieillesse. Cette grâce est un don de l’Esprit Saint qui renouvelle la confiance et la foi en Dieu et fortifie contre les tentations du malin, tentation de découragement et d’angoisse de la mort. Cette assistance du Seigneur par la force de son Esprit veut conduire le malade à la guérison de l’âme, mais aussi à celle du corps, si telle est la volonté de Dieu. En outre, “s’il a commis des péchés, ils lui seront remis” (Jc 5,15) »
(Catéchisme de l’Eglise Catholique, n° 1520).

Pour recevoir l’onction des malades, il suffit de me contacter soit en remplissant le formulaire ci-dessous, soit par téléphone s’il y a urgence (06 08 34 91 00).

Le sacrement peut être célébré en famille, en maison de retraite ou en hôpital. Il est souhaitable que les proches soient présents à la célébration.

Votre nom

Votre courriel

Titre

Votre message

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *