titre_servants
Entretien avec les sieurs Timothée et Thibault

Pourquoi êtes vous servant d’autel ?
– Tim : parce que je n’ai pas envie de faire l’imbécile à la messe
– Tib : Parce que je veux servir mon Dieu et que j’aime bien être enfant de chœur

Qu’est ce qui vous plaît dans la fonction de servant d’autel ?
– Tim : On peut donner l’exemple à l’assemblée : à la communion – à la procession j’emmène tout le monde. Je dirige, je guide, cette place me plaît
– Tib : je m’ennui d’habitude parce que j’ai du mal à rester sans bouger et concentrer à ma place- j’aime bien bouger autour de l’autel

Est-ce que vous vous sentez utile :
– Oui , pour l’assemblée par ce que on est un peu des exemples , pour le prêtre par ce que on l’aide à l’offertoire, ca lui donne des serviteurs pour aller faire une mission et pour le Seigneur par ce qu’on l’aide à évangéliser en rendant la messe plus sacrée

Qu’est-ce que le servant d’autel pour vous ?
– Tim : c’est être le gardien, le soldat du Christ
– Tib : c’est celui qui aide le prêtre à dire la messe

Qu’est ce que vous trouvez difficile dans cette mission de servant d’autel :
– Tib : être capable de connaître parfaitement les moments de la messe pour savoir ce que l’on doit faire
– Tim : de ne pas être déconcentré et de se sentir regardé

Qu’est ce que vous ressentez ?
– Au début du stress puis de la joie, de la bonne humeur

Est-ce que la proximité avec le prêtre vous plait :
– Ca vous aide à avancer dans la foi, à vivre mieux sa vie de chrétien

Servants d’autel : soldats du Christ
Entretien avec Timothée et Thibault Ropital

Pour servir, il a bien fallu, comme toujours pour grandir, un petit coup de pouce parental mais c’est vite devenu une évidence après avoir goûté à une petite complicité avec le père Joseph-Marie et quelques mercis de fidèles émerveillés du retour de cette belle tradition un peu oubliée.

Pour ces deux garçons plein d’énergie, pas facile de rester un heure immobile loin du cœur de l’action. C’est quand même plus sympa de s’affairer dans le chœur, loin de papa et maman !  »Ça m’évite de faire l’imbécile à la messe », lâche l’un d’eux clairvoyant et l’autre de répondre avec franchise :  »d’habitude je m’ennuie, là je me sens utile ! ». S’ils avouent être intimidés par les regards de l’assemblée et du fait de leur maîtrise encore imparfaite de la messe, c’est de joie et de bonne humeur qu’ils explosent lorsqu’ils lâchent leur habit de service.

La petite formation de leur curé leur a permis de mieux comprendre leur nouvelle place.  »L’enfant de chœur, c’est le gardien du Christ ». Jésus est dans le prêtre, dans la parole et à l’autel, c’est donc là que vous les trouverez.  »On guide aussi les gens, on leur montre la voie, à la communion lors de la procession et lorsque l’on se met à genoux ». Ce rôle d’exemple les rend très fiers et les enhardit.  »On aide aussi le prêtre, s’il a besoin de quelque chose, on est là, ça se voit bien à l’offertoire par exemple ». Ils attendent maintenant de former d’autres garçons pour faire de belles processions d’entrée.

Quand on leur parle de la proximité avec le prêtre, ils vous répondent  »ça nous aide à avancer dans la Foi et à mieux vivre notre vie de chrétien mais on aide aussi le Seigneur à évangéliser car la messe est plus belle ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *