Le mot du Père Curé

PJM2

Je voudrais profiter de la période estivale pour aborder quelques points concernant la liturgie, dans le but d’un meilleur service de la gloire de Dieu. Je me contenterai de quelques suggestions, que j’ai déjà faite à l’un ou l’autre d’entre vous, mais que j’aimerais généraliser.

1- Le chœur de l’Église est réservé à l’autel du sacrifice, et au Tabernacle contenant la Réserve eucharistique. C’est en quelque sorte le « Saint des Saints » de nos églises. Ne faudrait-il pas que notre attitude en témoigne davantage ? Il me semble qu’il faudrait limiter les allées et venues dans le chœur aux personnes qui ont à préparer la messe ou les lectures. Si le prêtre est monté à l’autel pour préparer le missel, ce n’est ni le moment ni le lieu pour lui présenter la fiche liturgique : mieux vaut attendre qu’il ait quitté le chœur.

2- La reprise de l’Alléluia après le verset est prévue pour permettre au lecteur de retourner à sa place, et laisser s’approcher le prêtre ou le diacre chargé de proclamer l’Évangile. Si le lecteur reste à l’ambon, non seulement il risque de gêner l’officiant, mais celui-ci devra attendre que la personne ait rejoint sa place pour entamer la proclamation de l’Évangile.

3- La même remarque vaut également pour la Prière Universelle. Puisqu’elle est priée à partir de l’ambon de présidence autour duquel la place est limitée, il est bon que la personne qui la proclame retourne à sa place durant le dernier refrain d’intercession, afin de permettre au prêtre de s’approcher de l’ambon pour prononcer l’oraison conclusive sans que cela provoque un encombrement.

4- Nos chorales, hélas, vieillissent, et la relève se fait attendre ! Aussi réfléchirons-nous à la rentrée comme utiliser des CD de Cantiques et de messes que les sœurs de Mont-Rouge auraient enregistrés pour nous, afin de nous aider à entonner dans le ton et dans le rythme. Cela supposera une préparation commune de la liturgie sur l’ensemble de la paroisse.

Puissent ces quelques suggestions nous aider à mieux préparer et à participer plus fructueusement à nos célébrations, afin que d’un seul cœur, nous puissions rendre gloire à Dieu pour ses immenses bienfaits !

Bonne vacance à ceux qui peuvent en prendre !